Les saints de Lérins, AMC BH34, liste de l'Abbé Alliez
Les saints de Lérins, AMC BH34, suite 1
Les saints de Lérins, AMC BH34, suite 2
Représentation de Saint Honorat, oeuvre en la basilique St Pierre à Avignon
Reliquaire du bras de Saint-Honorat, Musée de Mougins, AMC BH969_fig-religieuses
Liste dressée par l'Abbé Tisserand, manuscrit, AMC 11S61
Cantique chanté lors des pèlerinages, à l'Ascension : Li Sant de Lerin
Statuaire de l'abbaye, représentation d'un évêque (supposé être Saint Honorat) © phot. F. Poydenot
Les Saints Venans (ou Venance) et Caprais @ BM Grasse_Ms023
Saint Hilaire, archevêque d'Arles @ BM Grasse, Ms023_0032
Moine méditant, AMC 11S237 carte postale : "Devant l'immensité"
Saint Faust(e), évêque de Riez © BM Grasse, Ms023_0026
Saint Eucher, évêque de Lyon, AMC BH256_p14-15
Erasme commentant Eucher © BNF Gallica
Saint Odilon, abbé de Cluny et de Lérins © BM Grasse, Ms023_0022
Saint Aygulphe, martyr © BM Grasse, Ms023_0060
Saint Agricol, évêque en Avignon, AMC 16S1, coupure de presse
Moine méditant, AMC 11S237 carte postale : Le calme
Saint Loup et sa légende, AMC BH43_p116 (Ville d'Avray)
Saint Césaire, évêque d'Arles, AMC BH268 _p1
Portique d'entrée, statuaire © Mairie de Cannes (img2453)
Portique d'entrée, statuaire © Mairie de Cannes (img2453)
Portique orné de statues © Mairie de Cannes, img2452
Statue de Saint Michel © Mairie de Cannes, img
Article sur "le Mont-Saint-Michel méditerranéen", env. 1960, par J. Terseur © coupure de presse journal Nice-Matin
Tracé de l'île, des îlots, des chapelles, AMC 41Num64
Statue de Saint Antoine, proche du rivage @ I. Zunjic
Une vie consacrée à la prière, AMC 67W10
Offices au sein de l'abbaye, AMC 67W10

Reliquaire du bras de Saint-Honorat, Musée de Mougins, AMC BH969_fig-religieuses

Reliquaire du bras de Saint Honorat, Musée de Mougins

L'époque à laquelle vécurent Saint Honorat (vers 365-430) et son illustre contemporain Saint Augustin est l'une des plus complexes de notre histoire : en 70 ans, cinq empereurs d'Occident se succèdent qui, au milieu de difficultés intérieures immenses, vont tenter de ralentir la décadence de l'Empire romain envahi par les Barbares. La stabilité n'étant pas le caractère premier de l'époque, les sources ne permettent guère de certitudes, et l'on est réduit à établir des probabilités.

L'île a pris le nom du fondateur du premier monastère de la Gaule chrétienne, qui fut d'abord un lieu de prière à l'écart du monde. Dans ce lieu on s'occupa aussi de prédication, et du travail des mains, autant que de prière. Pour connaître l'histoire des reliques :https://www.academia.edu/7287787/_avec_Yann_Codou_Honorat_moine_et_%C3%A9v%C3%AAque_ses_reliques_dArles_%C3%A0_L%C3%A9rins_2007voir aussi sous : http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/synaxaire/stHonorat.htm

Les reliques de Saint-Honorat ont beaucoup voyagé... et le Prieuré de Ganagobie les a conservées au XIVe siècle.

L’institution de lieux de culte rend nécessaire une intervention des autorités ecclésiastiques, qui élaborent un rituel de dédicace ou de consécration : celui-ci transforme les lieux de réunion des chrétiens en lieux sacrés. Selon les premiers documents relatifs à la consécration des églises (IVe-Ve siècles), le rite semble avoir comporté à l’origine une déposition de reliques dans l’autel, une onction de l’autel et la célébration d’une messe. Par la suite, le rituel de consécration fut progressivement complété par plusieurs « circuits » (circuitus, disent les formulaires liturgiques : le terme désigne une déambulation circulaire) effectués par l’évêque autour de l’édifice ecclésial.

Aucun commentaire