Histoire de la Croisette

Le boulevard bénéficie d'une reconnaissance internationale en tant que haut lieu du cinéma, de l'excellence hôtelière, et du commerce de luxe. C’était, avant son aménagement dans les années 1850, un chemin sinueux et sableux ; les dunes recouvraient le rivage et pouvaient mesurer jusqu’à quinze mètres de haut, si bien que par vent d’Est violent, le sable pouvait voler dans la ville.

Géographiquement, la Croisette est le cap qui sépare la rade de Cannes de celle de Golfe-Juan. Sur ce cap, on construit au Moyen-Age, sur la roche, une tour circulaire pour abriter les guetteurs chargés de surveiller l’approche des navires suspects et de donner l’alerte. Plusieurs facteurs vont jouer un rôle déterminant dans le développement de Cannes : les colonies étrangères attirées par la beauté du site, les infrastructures ferroviaires, la corniche sur l’Estérel, les escales transatlantiques, l’afflux de réfugiés pendant les guerres, le basculement de la saison d’hiver, réservée à une élite, dont l’apogée se situe entre 1880 et 1914, vers une saison d’été.

Lors du classement de la Croisette, par délibération du 21 mai 1943 et arrêté du 11 mai 1944, les propos suivants ont été tenus :

"La promenade est l'une des parures les plus appréciées de la ville de Cannes. Liaison entre la plage et la ville, elle constitue un centre attractif et la promenade par excellence."

Aucun commentaire