Vie du Suquet

3Fi775.jpg

Les plus anciens commerces de Cannes se trouvent naturellement au Suquet ; le premier boulanger y a pétri et cuit le pain 'banal' (collectif) de la petite communauté ;

le premier boucher y a découpé et vendu mouton, chevreau, agneau, menon, brebis, chèvre, boeuf et veau, après avoir obtenu cet office par voie d'adjudication ;

les fermes des denrées et des fruits, des vins et des raisins était l'équivalent de nos épiceries actuelles, où l'on trouve un peu de tout ;

puis avec l'arrivée des membres de la colonie étrangère, d'abord anglo-saxonne, puis russe, et les nouveaux estivants, le commerce des bars, cafés, restaurants s'est étoffé progressivement.

Aujourd'hui, monter la rue Saint-Antoine permet de constater combien vivace est la tradition commerçante de ce coeur très ancien de la commune.

-

[Le quartier "Forville" est, d'après l'étymologie de son nom, situé "hors la ville", et était donc une extension, à l'origine, de la bourgade primitive, le sommet étant vu comme plus sûr, plus protégé des invasions, des incursions, derrière les remparts.]

Aucun commentaire