Site officiel de la Ville de Cannes

Archives municipales de la Ville de Cannes
Archives municipales de la Ville de Cannes - Expositions virtuelles

Accueil > Culture > Archives municipales > Expositions virtuelles > 1939-1945, la Deuxième Guerre Mondiale à Cannes > Prisonniers de guerre et travail obligatoire

1939-1945, la Deuxième Guerre Mondiale à Cannes

 

Prisonniers de guerre et travail obligatoire

Carte pour le Service du Travail Obligatoire, 1943 (4H53)

S.T.O et requis civils

Le bilan de la « guerre éclair » de 1939-40 est lourd pour Cannes : 72 tués et 916 prisonniers, comme l’indique M. Panicacci dans son ouvrage ci-dessous cité.

L’Allemagne contraint les pays qu’elle occupe à envoyer des ouvriers sur son territoire. Pour satisfaire à cette demande, Vichy instaure la « Relève » en juin 1942. Cette mesure concerne la remise en route d’une industrie et vise les femmes célibataires. Officiellement, il s’agit d’obtenir le retour des prisonniers, échangés contre des ouvriers ; de bons salaires, une nourriture copieuse et des logements sont promis. Mais les départs seront peu nombreux. Un Office de Placement allemand ouvre ses portes à Cannes le 22 septembre 1942. Plus de 2500 travailleurs dans le département partent avec seulement 727 spécialistes, essentiellement des chômeurs.

Devant les demandes pressantes de l’Allemagne, Vichy instaure le service du travail obligatoire (STO) en février 1943. La mesure touche l’ensemble de la population notamment la classe d’âge 1920-1921, requise pour un service civil de 2 ans en Allemagne. La plupart des jeunes gens viennent alors renforcer les maquis.

A Cannes, 212 travailleurs sont requis pour partir en Allemagne au titre du STO, soit 7% du contingent départemental.

La SNCASO (usine aéronautique de Cannes) manque de disparaître avec le prélèvement allemand de 325 spécialistes ; le préfet agira pour limiter ces départs.

Sources : Les Alpes-Maritimes 1939-1945, de M. Panicacci (cote BH261) ; Histoire de Cannes, sous la dir. de M. Ruggiero (cote BH1287) ; Cannes 1939-1945, de M. Digiuni (cote BH543).
Carte de prisonnier de guerre, 1940-1944 (4H62)Lettre aux prisonniers - Publicité pétainiste, 1940-1944 (11S239)Fiche de renseignements des prisonniers de guerre, 1943 (4H76)Lettre sur les prisonniers de guerre, 1943 (4H53)Préparation de colis à envoyer aux prisonniers de guerre, 1943 (4H78)« Stalag », baraquement Wladimir Abukow, prisonnier de guerre, 1939-1945 (44Fi234)Photographie de la Maison du Prisonnier à Cannes, 1945 (13Fi233)Départ des travailleurs volontaires pour l'Allemagne, 1942 (4H53)Article de presse du journal Le Littoral sur l'Office de placement allemand, 17 juin 1942 (Jx45)Article de presse du journal Le Littoral sur le rapatriement des prisonniers, 20 août 1942 (Jx45)Circulaire pour le Service du Travail Obligatoire , 1943 (4H52)Circulaire pour le Service du Travail Obligatoire, suite, 1943 (4H52)Tract en faveaur du Service du Travail Obligatoire, 1943 (4H53)Tract en faveaur du Service du Travail Obligatoire, 1943 (4H53)Tract en faveaur du Service du Travail Obligatoire, 1943 (4H53)Liste des requis civils, 1944 (4H54)Avis du Service des requis civils, 1944 (4H54)Dénombrement nominatif de la population pour le Service du Travail Obligatoire, 1944 (4H52)Carte pour le Service du Travail Obligatoire, 1943 (4H53)Réquisition de travailleurs, 1944 (4H53)Opération de police effectuée par le Service de Secherche de l'Office de Placement allemand, 1944 (4H53)Opération de police effectuée par le Service de Secherche de l'Office de Placement allemand, 1944 (4H53)Lettre d'un réfractaire au Service du Travail Obligatoire, 1945 (4H53)Délibération pour rendre hommage à André Chaude, 22 mars 1945 (1D66_0609)Délibération du 15 octobre 1945 rendant hommage à Pierre Graglia, maquisard (2Mi43_90W1_97)

Aucun commentaire


Retour en haut de page
Cannes - Côte d'Azur www.cannes.com
Mairie de Cannes1 Place Bernard Cornut-Gentille
CS 30140
06414 Cedex Cannes
Centre d'appelAllô Mairie +
0 810 021 022
N° AZUR Prix d'un appel local