Famille d'une descendante de réfugiés partis de Crimée, Mme Payan née Abukow (51Num58)

Trois réfugiés, Russes blancs, nés en Crimée, sous le nom de Baranovski (44Fi368_01)

Portraits de réfugiés en France, puis installation à Cannes, pour ce qui concerne l'une des femmes.

D'après le témoignage de Madame Payan, Cannoise, sur l'histoire de sa famille paternelle, à la fois juive et russe. Son père fut enregistré sous le nom de Wladimir Abukow, sa naissance datée de 1905, mais sa véritable naissance eut lieu en Crimée, dans un milieu aisé de Russes fidèles au tsar.

Originaire de Russie, le père de Madame Payan, fils de Russes blancs, a eu un parcours particulier, fait d'exils répétés : enfance en Crimée, réfugié en Turquie, puis en Allemagne, puis en France, il a combattu les nazis par conviction, et a été interné en camp en Pologne, en tant qu'apatride pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il fut libéré par les Russes, naturalisé français après la guerre, et est décédé dans un incendie, à Cannes.
Mme Payan a eu une grand-mère d'origine russe, surnommée 'baba' (pour babouchka), qui a vécu au Suquet, et fut sauvée par la lucidité d'un fonctionnaire de police l'ayant renvoyée dans ses foyers au moment des déclarations obligatoires pour les juifs, sous le régime de Vichy.

Nous remercions Mme Payan pour son témoignage oral.

Aucun commentaire