Bibliothèque pour l'étude, env. 1950, AMC 14Fi60

Bibliothèque pour l'étude, env. 1950, 14Fi60

La bibliothèque des moines bénédictins de Ganagobie conserve également des documents sur le monastère de l’île Saint-Honorat :

http://www.ndganagobie.com/bibliotheque.htm

Pour savoir ce que contenait la bibliothèque, se reporter à l'article de M. Dulaey, « La bibliothèque de Lérins dans les premières décennies du IVe s. d’après l’œuvre d’Eucher de Lyon », Augustinianum 46, 2006, p. 187-230.

Un extrait : "Sur la base d’études portant sur la culture des Lériniens, auxquelles P. Courcelle avait frayé la voie[1], Cl.-M. Kasper a pu énumérer en quelques pages denses les volumes qui ont dû faire partie de la bibliothèque du monastère. Le De contemptu mundi et les Instructiones d’Eucher ont été largement mis à contribution dans ces travaux, mais les Formulae ne le furent guère. Il est vrai que le laconisme de l’opuscule semble de prime abord décourager toute recherche de sources. Pourtant, dans ce petit manuel qu’il composa à Lérins entre 432 et 434, Eucher déclare donner des interprétations des symboles bibliques traditionnelles ; il veut, dit-il, « exposer les règles de l’intelligence spirituelle promises, en voyant successivement pour chaque vocable la valeur symbolique qu’on lui donne habituellement ». De fait, en s’appuyant sur les symboles rares énumérés par Eucher, les versets bibliques inattendus ou peu cités par lesquels il illustre ou justifie ses interprétations, on peut souvent remonter au responsable de l’exégèse mentionnée. J’ai déjà pu montrer ainsi que de nombreux ouvrages de Jérôme et d’Augustin ont été exploités par Eucher. La bibliothèque de Lérins renfermait vraisemblablement encore les écrits de bien d’autres auteurs : les livres de Cassien, des traductions latines d’Origène et les écrits d’Ambroise, ainsi que divers textes de Tertullien, Cyprien, Paulin et d’autres encore."


[1] P. COURCELLE, Les lettres grecques en Occident, Paris 1943 (19482) ; Id., « Nouveaux aspects de la culture lérinienne », REL 46, 1968, p. 379-409 ; repris dans Opuscula selecta, Paris 1984, p. 249-279 ; cf. aussi F. GLORIE, « La culture lérinienne », SE 19, 1969, p. 71-76.

 

Aucun commentaire