Yachts, voiliers et régates

2Fi1379
Ouvrir l'exposition

En 1859, Cannes devient un port de plaisance, accueille des courses nommées 'Régates' : les premières remontent au milieu du XIXe siècle. A la Belle époque, Cannes reçoit des têtes couronnées (ex. : Edouard VII, Alphonse XIII, le roi de Danemark) et l'Union des Yachtsmen est active : dès 1893, elle organise des "revues navales".

Le vieux port ne suffit plus : la contre-jetée est aménagée pour accueillir les plaisanciers et leurs yachts, leur réserver davantage de places. De  grands noms de la voile, dont celui de Virginie Hériot, viennent concourir, avec leur voilier préféré. Des sociétés nautiques fusionnent, afin de mieux défendre les droits de leurs sociétaires. Le navigateur Alain Gerbault a l'honneur d'une dalle commémorative, inaugurée, sur le port, le 13 avril 1930. Aujourd'hui, le "Cannes Yachting Festival", ancien Festival de la Plaisance, est un rendez-vous respecté du mois de septembre qui attire plus de 50 000 visiteurs.

En fond sonore, un entretien mené par Charlotte Monchal en 2007, auprès d'Albert Rouff, petit-fils d'un président de la Société des Régates, Fernand Rouff. Fernand a présidé la Société jusqu’en 1954. Il a cédé sa place à Edward Bret. La Société des Régates a été remplacée par le Yacht Club, qui a gardé les mêmes objectifs d'organisation de régates, de courses croisières en Méditerranée. Fernand Rouff est à l’origine de la Giraglia, qui part de Cannes pour arriver au Cap Corse. Fernand courait sur une goélette appelée « Danaé », de 26 mètres de long. 
Avis de régates, 1859 (AMC 25Fi1281)1859, subvention pour les régates (1D15)Affiche pour les régates, 1881 (AMC 1S1)Spectateurs de régates, env. 1890, Phot. De Bray (AMC 32Fi99)Subvention pour une revue navale, 1893 (AMC 1D34_142)Débat sur le port, 21 mars 1895, in Le Courrier de Cannes (Jx5_264)Le port, le Foros et le White Ladies, yachts à vapeur, 1895 (fonds 26S, 26S3_1)débat sur la contre-jetée à aménager, Courrier de Cannes, 21 mars 1895 (suite)Le cutter Yacht du Prince de Galles, Le yacht Walhalla, du duc Boni de Castelanne, 1898 (26S3_06)L'Union des Yachtsmen et son antre, 1899 (AMC 2Fi2487)La jetée-promenade Albert-Edouard, CP LL (AMC 2Fi913)Yachts au vieux port, circa 1900, CP ND photo (2Fi2340)Quelques noms de régatiers, dont le Prince de Galles, 1901 (AMC 25Fi151_11S77)Accord entre sociétés nautiques, 1902 (AMC 1S3)Yacht Un roi d'Espagne, yachtman averti, 1911 (AMC 1S7)Yachts amarrés à la jetée Albert-Edouard, 1913 (Revue de la Riviera, AMC 32Fi72)Régates de 1913 (AMC 25Fi1648_11S232)Alphonse XIII et la Société des Régates cannoises, janvier 1914 (AMC 1S12)Yachts au vieux port, 1915 (2Fi1696)Yachts de plaisance (AMC 32Fi118)Au large du premier Grand Hôtel et de la Croisette, années 30 (AMC 15Fi156)Comité des Régates, réunion de 1927 (AMC 1S21)Voiliers et régates, phot. Ch. Cresp, AMC 15Fi131.jpgVirginie Hériot, navigatrice accomplie, sur son yacht (Cannes elles & eux tome 2)Stèle ou dalle marquant le départ d'Alain Gerbault, port de Cannes (AMC 32Fi1128)Manifestation en hommage au navigateur Alain Gerbault, 1930 (prêt - 17Fi140)Yachts à Cannes, env. 1950 (AMC 2Fi2929)Le débarcadère Charcot, appontement des régates (90W11_422, 31/10/1957)L'Arche de Noé, Union des Yachtsmen, UYC (AMC 25Fi1642)Affiche du Festival de la plaisance, le rendez-vous de septembre, AMC 21Fi774.jpgYachts au vieux port, années 80 (AMC 3Fi223 © F. Fiedler)Illustration d'une affiche du Festival de Cannes, 1982, paquebot © droits ADAGP/FIF

Aucun commentaire