Soldats attablés buvant du vin, la vie au front

Sept soldats attablés buvant du vin, scène quotidienne de la vie au front, période 1914-1918

Cette habitude prise par les soldats entraîne des problèmes d’alcoolisme pendant et après la guerre.

Afin de limiter la surproduction viticole occasionnée par les bonnes récoltes à partir de 1904, le vin est introduit dans la ration du soldat.

Cette ration est d’un quart de litre par jour, elle est doublée en 1916 et augmentée en 1918.

Négatif de pellicules de guerre
(Fonds privé Pierre DESAULLE)
48Fi43

Aucun commentaire