Site officiel de la Ville de Cannes

Archives municipales de la Ville de Cannes
Archives municipales de la Ville de Cannes - Expositions virtuelles

Accueil > Culture > Archives municipales > Expositions virtuelles > Le fort royal de l'île Sainte-Marguerite, une prison d'Etat > Le fort et la prison d'Etat de l'île Sainte-Marguerite > Le fort royal sous l'Ancien régime > 1772, un inventeur : Claude Jouffroy d'Abbans

Le fort royal de l'île Sainte-Marguerite, une prison d'Etat


1772, un inventeur : Claude Jouffroy d'Abbans

Portrait de Claude Jouffroy d'Abbans

"Dès sa jeunesse Jouffroy d’Abbans s’intéresse à la mécanique et aux machines à vapeur. Jeune officier, il est emprisonné en 1772 aux îles de Lérins (Fort Sainte-Marguerite) après une querelle avec un supérieur. Il met son enfermement à profit pour étudier les sciences. Libéré en 1774, il monte à Paris et collabore avec les frères Périer à un projet de machine à propulser les navires.
Il rentre à Abbans en 1778 où il élabore une nouvelle machine ; des rames articulées, mues par un moteur à vapeur, propulsent une barque. Il poursuit ses expériences et en 1783 lance sur la Saône le Pyroscaphe, long de 46 m, dont les roues à aubes sont actionnées par une machine à deux cylindres. Incompris de ces contemporains, il émigre durant la Terreur. Rentré en 1795, il refuse de travailler pour Napoléon.
A la chute de l’Empire, il obtient enfin un brevet pour son « bateau-diligence », mais le coût des essais entraîne sa ruine.

Jouffroy finit ses jours aux Invalides où il succombe à une épidémie de choléra."

Jouffroy d'Abbans (portrait supposé)Statue en son hommage Le pyroscaphe, inventé par M. D'AbbansGravure (BH969)Pose officielle de la plaque en hommage à Jouffroy d'Abbans devant le fort. 8Fi32.jpg8Fi31.jpg

Aucun commentaire


Retour en haut de page
Mairie de Cannes1 Place Bernard Cornut-Gentille
CS 30140
06414 Cedex Cannes
Centre d'appelAllô Mairie +
0 810 021 022
N° AZUR Prix d'un appel local