Site officiel de la Ville de Cannes

Archives municipales de la Ville de Cannes
Archives municipales de la Ville de Cannes - Expositions virtuelles

Accueil > Culture > Archives municipales > Expositions virtuelles > Le fort de Sainte-Marguerite et le masque de fer > Le fort et la prison d'Etat de l'île Sainte-Marguerite > Le fort de la Révolution au Second Empire > 1816-1821, les prisonniers de la Terreur Blanche

Le fort de Sainte-Marguerite et le masque de fer

1816-1821, les prisonniers de la Terreur Blanche

Illustration Mamelouks (BH1083)

Sans compter les conscrits réfractaires de 1811, internés au fort (voir la rubrique sur les déserteurs), des Mamelouks (ou Mameluks) de l'ex-Garde impériale sont eux aussi emprisonnés avec leur famille. Le terme de "réfugié" est employé, parce que l'on considère que l'on a "mis à l'abri ces personnes", en les parquant dans l'île.

L’escadron des mamelouks de la Garde impériale est une unité de cavalerie légère d'origine égyptienne, créée par Napoléon Bonaparte à son retour d'Égypte, et en service dans l'armée française de 1801 à 1815. Ce corps est la troisième formation de cavalerie intégrée dans la Garde impériale et son premier élément étranger. Ces orientaux venus s'installer à Marseille en 1801, après la campagne d'Orient menée par Napoléon Bonaparte, furent persécutés et parfois massacrés, pendant la Terreur Blanche (25 juin 1815).

Les Mamelouks restés à Marseille sont mis en état d'arrestation et traités en "ennemis politiques". Certains se sont exilés. D'autres ont été transférés au Fort de l'île Sainte-Marguerite. Ils vécurent sur l'île entre 1816 et 1821, avant d'être transférés sur l'une des îles d'Hyères (Var). Nos registres d'état civil en ont gardé la trace de 1816 à 1821 : par des naissances, mariages et enterrements.

La présence de Mamelouks dans le Fort de l'île Sainte-Marguerite ne semble être qu'un prélude à la présence d'autres "Orientaux" prisonniers suite aux conquêtes françaises en Afrique du Nord, à savoir la prestigieuse Smala d'Abd-el-Kader et les différentes vagues de prisonniers algériens jusqu'à la fin du XIXe siècle.

BH1083_001.jpgMamelouk_de_la_Garde_impériale_(Wikipedia).jpg1E9_0149.jpg1E9_0153.jpg1E11_051.JPG1E9_0182.jpgActe de mariage de 1817 (1E10_107).JPGActe de mariage de 1817 (1E10_1081).JPGActe de mariage de 1817 (1E10_1152).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_1151).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_1082).JPGMariage de 8 égyptiens et égyptiennes (1E10_109)Jugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_110).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_111).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_112).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_113).JPGJugement pour le mariage de huit egyptiens et egyptiennes(1E10_114).JPG1E9_0218.jpg1E9_0249.jpg1E9_0250.jpg1E11_142.JPG1E11_142 (2).JPG1E11_153.JPG1E11_156.JPG

Aucun commentaire


Retour en haut de page
Mairie de Cannes1 Place Bernard Cornut-Gentille
CS 30140
06414 Cedex Cannes
Centre d'appelAllô Mairie +
0 810 021 022
N° AZUR Prix d'un appel local