Site officiel de la Ville de Cannes

Archives municipales de la Ville de Cannes
Archives municipales de la Ville de Cannes - Expositions virtuelles

Accueil > Culture > Archives municipales > Expositions virtuelles > Le fort royal de l'île Sainte-Marguerite, le masque de fer et les prisons de Cannes > Le fort et la prison d'Etat de l'île Sainte-Marguerite > Le fort de la Révolution au Second Empire > 1804-1814, des prisonniers d'Etat sous l'Empire

Le fort royal de l'île Sainte-Marguerite, le masque de fer et les prisons de Cannes

1804-1814, des prisonniers d'Etat sous l'Empire

Portrait de Fouché, agent redouté du renseignement sous l'Empire

Le Premier Empire fut répressif envers les comploteurs, craignant une contre-révolution ; une police politique est mise en place : l'efficacité de Fouché (1804-1810) ou de Savary (1810-1814), ministres de la police et hommes de confiance de Napoléon Bonaparte, est connue.

Nous avons la preuve que les détenus Gibert (orthographié parfois Gilbert) et Leclerc resteront prisonniers de 1804 à 1811, ce qui représente 9 à 10 ans de détention pour chacun ; il est versé une somme régulière pour leur entretien et ils signent la réception de ce secours. Un garde-malade leur est parfois affecté.

Une duchesse, la duchesse d'Escars, revenue d'émigration, fut envoyée sur l'île Sainte Marguerite pour des réflexions désabusées sur le nouveau régime et paya ainsi cher son bavardage.

Monseigneur Maurice de Broglie, évêque de Gand, opposant à l'empereur, lui ayant retourné la Légion d'honneur, fut gardé à vue sur l'île en 1812, pendant dix mois, après avoir été enfermé au donjon de Vincennes. Pour en savoir plus : http://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1931_num_17_76_2584

Circulation de détenus malades, s.d. (4J3)Rejet de la demande du Sieur Gautier 1806 (4J3)Deux 'conspirateurs' en prison sur l'île Sainte Marguerite 1807 (AD06_1Y24)Détenus depuis l'an 9 et 10, 1808 (AD06_1Y24)Iles de Lérins, demande pour recevoir des prisonniers sur l'île Sainte Marguerite - 14 mars 1809 (AD06_2O229)Somme allouée pour 6 mois de détention, avril 1809 (4J3)Quittance, signée Gibert et LeclercMandat de 230 francs pour frais de nourriture et d'entretien des détenus, 1811 (4J3)Lettre du Préfet, Chevalier de l'Empire (4J3)

Aucun commentaire


Retour en haut de page
Mairie de Cannes1 Place Bernard Cornut-Gentille
CS 30140
06414 Cedex Cannes
Centre d'appelAllô Mairie +
0 810 021 022
N° AZUR Prix d'un appel local