Hôtel Gray et d'Albion vers 1900 (2Fi1860)

Le Gray et d'Albion vers 1900 (2Fi1860).jpg

La première pierre de l’hôtel-pension Gray  est posée en 1863.

En 1874, il devint le Gray d’Albion en fusionnant avec le petit hôtel d’Albion, son voisin. Sur les plans de Laurent Vianay, ces deux simples pensions de famille se transforment en l’un des plus beaux palaces cannois.

A l’issue de la Grande guerre, l’hôtel est racheté par la Société des Bas-Alpins qui le transforme et l’agrandit pour en faire un palace. Dans le jardin exotique de l’hôtel, les Galeries Fleuries voient le jour sous des arcades et colonnades de marbre, ainsi qu’un mini-golf. L’ensemble est inauguré en 1924.

En janvier 1941, l’hôtel est réquisitionné pour abriter les réfugiés. Devenu désuet, hôtel ferme ses portes le 1er octobre 1972. Il est rasé en mars 1974. Il est remplacé en 1980 par un palace moderne et des appartements privés, inauguré par Valéry Giscard d’Estaing.

 

Aucun commentaire