Photographie représentant la fabrication des vanneries 1875 (AMC 31S9)

Photographie représentant la fabrication des vanneries. 1875 (31S9)

La Verrerie a permis la naissance d’activités complémentaires, dont la vannerie. Cet artisanat était en partie lié à la fabrication du verre, à la prolifération des roseaux le long des berges de la Roquebillière et de la Frayère, mais aussi à la culture des fruits et des fleurs dont le mimosa de la Croix des Gardes.

En effet, l’exportation des fruits et des fleurs s’effectuait dans des paniers fabriqués à La Bocca, dans les vanneries du quartier. Plusieurs modèles de paniers apparaissent : du petit panier à fraises jusqu’aux grandes corbeilles pouvant contenir jusqu’à 30kg de fleurs. Les vanniers travaillaient également à recouvrir les bonbonnes fabriquées à la Verrerie : les « dame-jeannes », les « estagnons » et les « rouleaux ».

Une petite rue de la « Vannerie » reliait d’ailleurs la rue Barthélémy à la cour de la Verrerie, actuelle traverse Benoît Brun.

Les vanniers se répartissaient en 12-13 ateliers.

Nous retrouvons quelques boutiques de vente de vannerie à La Bocca et au Suquet.