Jean-Jacques Rousseau et "L'Emile", vrai premier traité sur l'éducation

Palmarès, prix des élèves, écoles de Cannes, 1882, AMC 1R63

Palmarès, prix des élèves, écoles de Cannes, 1882, AMC 1R63

Jules Ferry fit sienne l'idée de Condorcet que l'avenir de la République se joue sur l'instruction publique. Il voulut refaire l'âme nationale par l'école.

Voir son Discours sur l'éducation du peuple, en 1870 :

"Le siècle dernier et le commencement de celui-ci ont anéanti les privilèges de la propriété, les privilèges et la distinction des classes ; l’œuvre de notre temps n’est pas assurément plus difficile. À coup sûr, elle nécessitera de moindres orages, elle exigera de moins douloureux sacrifices ; c’est une œuvre pacifique, c’est une œuvre généreuse, et je la définis ainsi : faire disparaître la dernière, la plus redoutable des inégalités qui viennent de la naissance, l’inégalité d’éducation. C’est le problème du siècle et nous devons nous y attacher. Et, quant à moi, lorsqu’il m’échut ce suprême honneur de représenter une portion de la population parisienne dans la Chambre des députés, je me suis fait un serment : entre toutes les questions, entre toutes les nécessités du temps présent, entre tous les problèmes, j’en choisirai un auquel je consacrerai tout ce que j’ai d’intelligence, tout ce que j’ai d’âme, de cœur, de puissance physique et morale, c’est le problème de l’éducation du peuple."